Retour

Renaissance Textile industrialise le recyclage de vêtements – Les Echos

Les initiatives pour réutiliser les vieux textiles se multiplient. Renaissance Textile lancera en janvier à Changé, près de Laval, une activité de recyclage de vêtements professionnels réformés.

La société a déjà investi 6,5 millions d’euros dans l’acquisition d’une usine de 12.000 m2 et dans une première ligne d’effilochage, fournie par Andritz Laroche. D’ici 2025, l’investissement montera à 25 millions d’euros, avec 80 emplois.

Renaissance Textile est cofondée par l’entreprise mayennaise TDV Industries, fabricant de tissus techniques pour les vêtements de travail, Mulliez-Flory, spécialiste du vêtement professionnel dans le Maine-et-Loire et Les Tissages de Charlieu, dans la Loire, acteur historique du tissage Jacquard, fabriquant notamment des « tote bags ». Et le cercle n’est pas fermé, mentionne Jacques Gindre, le PDG de Mulliez-Flory.

 

Saut technologique

« Nous avions affaire à des effilocheurs principalement espagnols, mais nous avions besoin d’un saut technologique » explique Clément d’Audiffret, directeur stratégie industrielle et RSE chez Mulliez-Flory. Jusqu’à présent l’effilochage concernait des chutes de coupe ou bien des vêtements en fin de vie mais de tout type et de toutes les couleurs, pour fabriquer de l’isolant, notamment pour l’automobile.

La vocation de Renaissance Textile est toute autre. Le projet se base sur un approvisionnement de vêtements professionnels en fin de vie. A lui seul, Mulliez-Flory place près de 6 000 tonnes de textile par an sur le marché. Cette matière permet des quantités et des qualités homogènes de fibres longues.

Retrouvez l’intégralité de l’article via ce lien :

https://www.lesechos.fr/pme-regions/pays-de-la-loire/renaissance-textile-industrialise-le-recyclage-de-vetements-1366929