Retour

Le plasticien Plaxtil développe ses activités, notamment sur le déchet textile – La Tribune

Les projets ne manquent pas chez Plaxtil, à Châtellerault dans la Vienne. Au-delà de collecter des masques qu’elle transforme en objets, l’entreprise a signé des partenariats avec deux acteurs du prêt-à-porter pour transformer leurs déchets textiles en cintres dans une logique 100 % circulaire et s’apprête à lancer la vente de matière sur catalogue à destination des industriels. L’entreprise prévoit également de créer des usines proches de gisements de déchets textiles identifiés.

L’entreprise Plaxtil, créée en 2019 à Châtellerault, avait fait parler d’elle en pleine crise sanitaire en proposant le recyclage des masques usagés. « Cette période a eu un effet booster du point de vue de la notoriété comme des volumes récoltés », reconnaît Olivier Civil, co-fondateur de l’entreprise. 25 millions de masques ont ainsi été recyclés et 20 tonnes de plaxtil produit, ce nouveau matériau apparenté à un polymère. « Nous sommes rentables à l’issue de notre premier exercice », confie Olivier Civil. Mais alors que l’usage des masques a fortement diminué, l’activité de l’entreprise n’a pas suivi le même chemin. Et pour cause : Plaxtil ne recycle pas seulement les masques, elle utilise également les déchets textiles. Elle tisse des partenariats et multiplie les débouchés pour diversifier et sécuriser son modèle.

Retrouvez l’intégralité de l’article via ce lien : 

https://objectifaquitaine.latribune.fr/innovation/2022-06-28/recyclage-des-textiles-plaxtil-consolide-son-activite-avec-des-micro-usines-923531.html